Un jeu imposé, 24 candidats, seul le gagnant survivra.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nostalgie [L]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ginger Edisson
Femme
avatar

Féminin Taureau Rat
Messages : 415

Feuille de personnage
Âge: 16
Tribut: District Cinq

MessageSujet: Nostalgie [L]   Mar 7 Sep - 13:22

J'entre dans la salle à manger sans vraiment avoir faim. J'ai la vague impression d'être complètement éteinte depuis quelques jours, depuis que mon nom a été tiré au sort lors de la Moisson. Le souvenir de ma famille me hante tel un fantôme et il m'est impossible de m'en débarrasser. Mécaniquement, je m'avance vers le buffet et je regarde ce qu'il y a à manger. La nourriture a l'air excellente, mais elle ne m'attire pas davantage. Je me force à prendre un plateau, je prends une petite assiette de carottes rapées avec un morceau de jambon et un peu de melon. Je prends un verre d'eau et je me tourne vers les tables. Je ne peu supporter de voir les quelques personnes qui y sont attablées. Ce sont les tributs des autres districts. Enfin, ils ne sont pas tous là, certains sont encore au centre d'entrainement. Moi, je l'ai quitté il y a cinq bonne minutes. Je n'en peux déjà plus, je n'ai plus envie, je n'ai plus la force, je n'ai plus la foie, je n'ai plus rien. Je me sens déjà vide alors que je ne suis même pas encore dans l'arène. Voir ces carrières qui font au moins deux têtes de plus que moi et le double de mon poids m'effraie. Entre les mains duquel je finirai ? Lequel va sauvagement m'assassiner ?

Je m'avance vers les tables avec mon plateau. Je repère une table vide et je m'y installe, tout en observant ceux qui m'entourent. Je ne suis pas vraiment à l'aise, même si je me fiche bien de ce que peuvent penser les autres de moi. De toutes manières, seul un d'entre nous pourra rentrer chez lui.

Me viens à l'idée une chose à laquelle je n'avais encore jamais penser. " Et lesquels d'entre eux je tuerai, si j'en suis obligée ou si j'en ai l'occasion ? ". Je ne suis pas sûre de pouvoir le faire si jamais j'en attrape un. Et puis de toutes façons, je n'ai pas vraiment le courage de penser à ce genre de chose pour le moment. Il faut que je me force à manger, que je prenne un peu de poids avant d'entrer dans l'arène. Je regarde mon assiette.


* Prend ta fourchette et mange. * Je me dis.

Comme un robot, ma main m'obéit et elle saisit le couvert qui se trouve à gauche de l'assiette. Et automatiquement, elle va aux alliments. Elle en pioche un ou deux, les amène à ma bouche. J'ouvre la bouche. C'est drôle, j'ai vraiment l'impression d'être une machine, de ne plus rien penser. Pour moi, je suis presque déjà morte, même si physiquement ce n'est pas encore le cas.

Je ne devrai pas faire ça. Je sais qu'il n'est pas bon de se croire vaincu d'avance. Mais c'est tellement difficile d'espérer l'emporter en voyant les carrières, qui y sont bien plus disposés que moi. Eux, ils sont déjà entrainés à tuer. Pas moi. Moi, je n'ai jamais mangé à ma faim. Moi, j'ai toujours dû laisser plusieurs fois ma part du seul repas de la journée à mes petits frères et soeurs. Moi, je n'ai jamais tué. Bien que je sache à peu près tirer à l'arc, poser des pièges et tout le tralala, je ne suis pas disposée à tuer de sang froid. Je ne le serai jamais.

Je remarque que j'ai des carottes rapées dans la bouche. Je m'oblige à les mâcher mais je peine affreusement à les avaler. C'est horrible. Pendant un moment, je crois que je vais rendre. Tandis que je lutte pour ne pas vomir, je repense à ma famille. Je n'ai jamais été aussi nostalgique de ma vie, aussi mal et aussi triste. Je me vois déjà morte et j'anticipe le déchirement que cela causera au sein de ma famille. Je repense alors au jour où nous avons assisté à la mise à mort de mon frère Tom, aux Hunger Games. Je retient mes larmes et dans un petit hoquet, ma main se tend vers mon verre d'eau et je bois pour faire descendre les carottes rapées.

Je commence à sentir une larme couler quand mon regard se pose sur la chaise vide en face de moi. Un souvenir revient alors à la surface. Je me revois un soir de noël assise à la table de notre petit salon, chez moi, au District 5. Je vois ma soeur jumelle, elle est en face de moi. Mes parents sont là, mes petits frères et soeurs aussi, et Tom également. Dans le coin de la pièce, le petit sapin de noël est là. Papa l'a trouvé à pas cher à la Plaque et l'a ramené, fier de son affaire. Avec nos maigres économies, maman a réussi à trouver de petits cadeaux aux enfants. Pour leurs cadeaux, elle a dépensé jusqu'à notre dernier sous. Nous n'avions plus rien. Mais nous étions si heureux. Je vois Jane, elle me sourit. Ils sont heureux et moi aussi. Mes lèvres s'étirent et je souris à mon tour. Je suis heureuse.

J'ai la sensation de me réveiller. J'ai gardé les yeux ouverts pourtant. D'un coup, Jane, Tom, mes parents et mes autres frères et soeurs disparaissent subitement. Le petit sapin de noël aussi. Je suis assise en face de la chaise vide, dans la cantine du centre d'entrainement. Mon sourire s'efface.

_________________
Game over. Try again...

Abattre, rester,
Se battre, lutter.
Tout dans la solitude,
La peur et le péché,
Et ne jamais pleurer...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nostalgie [L]   Mar 14 Sep - 19:44

La porte de la salle à manger s'ouvra, dans un concert de borborygmes venant du ventre de Deyss. Le jeune homme s'arrêta net à l'entrée et regarda autour de lui. Toutes les mines semblaient sombres, presque décidées à mourir, excepté les quelques carrières, surentrainés et presque heureux de partir au combat... Deyss se demanda comment on pouvait être content de partir à la mort, et dans le cas où on survivait, comment on pouvait rire des futurs morts qu'on causerait... Où peut-êtres qu'en fait, c'était nerveux... En fait, cela pouvait être dû à plusieurs raisons différentes... Du coup, Deyss cessa de penser à cela pour se remettre à écouter son ventre. Il s'avança donc du buffet et se servit de... D'un peu de tout, en fait.

Durant son service, Deyss ne put s'empêcher de repenser au jour de la moisson, ce jour maudit. Il avait été tiré au sort... Dur à croire. Le jeune homme avait encore du mal à se l'imaginer, il ne se rendait pas compte... C'est peut-être pour ça qu'il ne se sentait pas nécessairement mal... Si c'était le cas, il s'attendait à avoir une crise de larme dans les jours qui suivent... Mais le jeune homme tenta de ne pas trop y penser, ça le ferait pas trop de tomber en pleurs avec son plat plein de nourriture dans les mains...

Son assiette bien fournie, il fallait passer à la deuxième étape: trouver une table... Hors de question de prendre place auprès de ces gros balourds, la discussion serait surement d'un ennui mortel... Mais les autres semblaient si... morts... C'est alors qu'il remarqua une jeune femme, seule à une table... Et Deyss reconnut les cheveux dorés de la fille qui avait été tirée au sort dans son district... Mais impossible de se rappeler son nom! Tentative d'approche.


"Salut, je m'appelle Deyss... Euh, on vient du même district... Ca te dérange si je prends place avec toi, les autres ont l'air si... Ahem... Excuse-moi, je ne me rappelle pas de ton nom..."

C'est alors que le jeune homme remarqua une larme qui brillait sur la joue de la jeune fille... Par réflexe, il voulut l'essuyer, histoire de montrer qu'il compatissait à son sort, à leur sort, mais il arrêta sa main en chemin pour la reposer sur son couteau. Il se rendit compte alors que les couverts, à savoir couteau à droite et fourchette à gauche, étaient inversée par rapport à son habitude. Il les remis à l'endroit (enfin, il les mit à l'envers en fait), puis il reposa son regard sur son interlocutrice et se garda de parler pour la réconforter... Après tout, ils ne se connaissaient pas encore vraiment, ça pourrait paraître déplacé... Deyss se contenta de piquer sa fourchette dans... quelque chose, tout en maintenant son regard qui se voulait désolé, mais curieux de connaître son nom

[Désolé, j'aime pas trop les posts longs, ça fatigue à la lecture... '^^]
Revenir en haut Aller en bas
Ginger Edisson
Femme
avatar

Féminin Taureau Rat
Messages : 415

Feuille de personnage
Âge: 16
Tribut: District Cinq

MessageSujet: Re: Nostalgie [L]   Jeu 23 Sep - 15:42

[J'essaie de faire court x) ]

Mon regard est perdu dans le vide. Je ne pense presque pas... Enfin si, je pense à ma famille. Je regrette de ne pas les avoir à mes côtés, de ne pas avoir de soutien. J'ai beau être forte, je me sens bien vulnérable depuis le jour de la Moisson. Alors que je suis sur le point de me lever et d'aller dans ma chambre en attendant la reprise de l'entraînement, quelqu'un me dit :

"Salut, je m'appelle Deyss... Euh, on vient du même district... Ca te dérange si je prends place avec toi, les autres ont l'air si... Ahem... Excuse-moi, je ne me rappelle pas de ton nom..."

Je sursaute. Cette voix est si proche que je suis d'un coup ramenée sur Terre. Je cligne des yeux et regarde autour de moi. En face, il y a un garçon. Je met quatre bonnes secondes avant de le reconnaître et de comprendre ce qu'il m'a dit. Il s'appelle Deyss, et il vient du même District que moi. Il vient de chez moi. Tout d'un coup, j'ai l'impression de ne plus être seule et d'avoir un élément d District cinq avec moi, de ne pas avoir quitté entièrement mon District. Mais ce garçon, Deyss, je ne le connait pas. Je pense l'avoir déjà croisé quelque part, sans doute à la Plaque, car il me rappelle quelque chose. Je le regarde, un peu surprise dans un premier temps. Je ne sais lus trop quoi penser.

Je le vois qui tend la main vers ma joue, puis qui la pose à l'ultime seconde sur son couteau. Je me rend compte que j'ai une larme sur ma joue. Je réalise que je dois passer pour une pleurnicharde et je me reprends, essuyant la larme, quelque peu gênée.

" Moi c'est Ginger... " lui dis-je.

Je ne suis pas sûre de pouvoir faire confiance à ce garçon. Je ne le connais pas. Pour moi, c'est presque un étranger. Cependant, le fait qu'il vient lui aussi du District cinq me rassure en quelque sortes. Ce n'est pas un inconnu, tout compte fait. Mais bon, on ne sait jamais. Peut-être que j'ai affaire à quelqu'un qui deviendra un dangereux fou furieux dans l'arène, et qui n'hésiterait pas à me tuer en me voyant. Seulement, c'est assez fou de tuer son partenaire de District. Mettons qu'on l'achève et qu'on gagne les Jeux, en rentrant chez nous, nous aurions sans doute les foudres de plusieurs personnes. Ce point là me fait alors penser que je divague à imaginer Deyss m'assassiner. C'est d'ailleurs impossible, s'il a un semblant d'intelligence. Et je crois qu'il est intelligent. Il n'a pas l'air d'être une grosse brute décidée à gagner par tous les moyens. Mais je sais aussi qu'il faut se méfier des apparences.

Ne sachant pas trop quoi penser sur son compte, j'évite les préjugés avec lui. J'attends de voir. Il peut être sympa. C'est certain. Je me fais confiance, je sais que je peux essayer de faire une exeption avec quelqu'un de mon District. Après tout, c'est la seule personne ici qui me donne l'impression d'être chez moi, et qui m'est plutôt familière.

_________________
Game over. Try again...

Abattre, rester,
Se battre, lutter.
Tout dans la solitude,
La peur et le péché,
Et ne jamais pleurer...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nostalgie [L]   Jeu 23 Sep - 19:10

La jeune fille en face de lui sembla comme tirée de ses pensées lorsque les paroles de Deyss percutèrent sous son crâne. Elle sursauté légèrement puis s'essuya la larme qui coulait sur sa joue. Elle sembla perdue, comme la période de battement, des quelques millièmes de secondes de noir total lorsqu'on se réveille le matin, sauf que là, cela dura quelques secondes... Elle se décida à ouvrir la bouche pour donner son nom à Deyss...

" Moi c'est Ginger... "

Deyss observa Ginger quelques instants... Ginger, ça lui revenait! Il ne put s'empêcher de sourire... Ginger... C'est un joli prénom. Il laisse une impression de légèreté, de fluidité et de sérénité. Deyss repensa alors aux périodes joyeuses, c'est-à-dire avant d'être tiré au sort, et se souvint de la plaque, vraie place du marché du district 5. Il se remémora aussi cette chevelure blonde... Puis les sourcils de Deyss se froncèrent... Il se souvenait non pas d'une, mais de deux coiffures dorées... Ah, oui, c'est vrai, elle avait une jumelle...

Et là, c'est le moment du tirage au sort qui revint à l'esprit de Deyss... Il se souvint comme cela fut difficile pour ses parents et lui... Et il s'imagina que ce devait avoir été encore plus dur pour la famille de Ginger, et plus particulièrement pour sa soeur jumelle... Après tout, c'est comme si une partie de nous-même était partie mourir...

Deyss ressenti un profond sentiment de tristesse pour la jeune fille, puis il se dit que c'était égoïste de sa part, car tout le monde était dans le même cas que Ginger et lui... Enfin presque... Les carrières étaient des cas à part... Le jeune homme se ressaisit, il ne servait à rien de se morfondre! Subir la tristesse et la mélancolie ne pouvait que nous affaiblir, il fallait garder le moral autant que possible pour rester vivant!

Son regard retourna à Ginger, qui semblait elle aussi en proie au désespoir et à la tristesse... Probablement de la mélancolie... Cette tristesse née de la nostalgie du bon temps.


"Allez, te laisse pas démonter, va. Le district 5 compte sur nous, il faut qu'on se serre les coudes! Ah, et tu as un très joli nom!"


Deyss espéra que dans cette remarque sincère, accompagnée d'un sourire, Ginger trouverait elle aussi la force de sourire.

"Tu sais, je n'ai pas envie de mourir, et je ne veux pas non plus que tu meure. Et pour vivre, il faut commencer par chasser la tristesse et la mélancolie de notre esprit! Je sais que c'est difficile, et probablement plus pour toi que pour moi, alors si je pouvais faire quelque chose..."


Ce genre de comportement n'était pas dans les habitudes de Deyss, mais une si jolie jeune fille qui venait, en plus de ça, du même district que lui méritait bien un traitement de faveur. Et, à bien y réfléchir, Il serait plus juste que la jeune fille survive aux jeux, plutôt que Deyss...
Revenir en haut Aller en bas
Ginger Edisson
Femme
avatar

Féminin Taureau Rat
Messages : 415

Feuille de personnage
Âge: 16
Tribut: District Cinq

MessageSujet: Re: Nostalgie [L]   Ven 24 Sep - 16:48

Un petit temps de silence passe entre nous. Puis, la voix du garçon le brise :

"Allez, te laisse pas démonter, va. Le district 5 compte sur nous, il faut qu'on se serre les coudes! Ah, et tu as un très joli nom!"

Il semble penser vraiment ce qu'il vient de dire. Cette lueur de sincérité dans ses yeux me rassure. En le regardant, je sens un sourire naître sur mes lèvres. Je me sens un peu mieux, je dois l'avouer. Juste avec quelques paroles accompagnées d'un sourire avaient suffi à me tirer un peu vers le haut. Maintenant, je souris, et je baisse furtivement les yeux sur mon assiette, ne pouvant regarder Deyss dans les yeux.

"Tu sais, je n'ai pas envie de mourir, et je ne veux pas non plus que tu meure. Et pour vivre, il faut commencer par chasser la tristesse et la mélancolie de notre esprit! Je sais que c'est difficile, et probablement plus pour toi que pour moi, alors si je pouvais faire quelque chose..."

Je relève la tête. Il a raison. Si je voulais avoir une chance dans l'arène, il faut que je sois concentrée dès maintenant sur ce que je pense, sur ce que je fais, et sur ce que je laisse voir aux autres. Si je me morfonds et m'enferme dans un monde de tristesse et de désespoir, je suis certaine de laisser ma peau facilement dans l'arène.

Il n'a pas envie de mourir. Moi non plus. Mais il est évident qu'au moins un de nous deux perdra la vie... C'est une vérité difficile à accepter. Et puis, si je devais laisser ma peau dans l'arène, j'aimerai qu'il gagne. Au moins il rentrerait chez nous, il survivrait, le District gagnerait un peu d'argent, ma famille un peu aussi, et au moins, les habitants seraient heureux de voir un de leurs tributs revenir sain et sauf.

* Ce serait tellement plus facile si nous pouvions revenir vivants tous les deux... Ce serait encore plus facile si ces Jeux n'existaient pas... *

J'ai faillis dire ça à voix haute. Je me reprends. Heureusement, car si nous sommes surveillés par des caméras, je suis dans le pétrin, et je risque de payer mes dires dans l'arène.

" C'est gentil de ta part... Tu as raison, il faut que je me ressaisisse. Les gens du District cinq comptent sur nous, nous devons nous battre dès maintenant. "

"Nous" ? Je ne sais pas vraiment moi-même pourquoi j'ai dis ça. Je ne sais pas.Peut-être est-ce parce qu'une alliance est envisageable ? Parce que j'ai envie qu'il survive également ? Parce que je lui ai déjà accorder ma confiance ?

Peut-être est-ce tout ça à la fois ?

Je me pose trop de questions. J'arrête donc de m'embrouiller les idées. La seule réponse que j'ai pour l'instant, c'est que je suis prête à me battre pour me prendre en main, et à faire plus amples connaissance avec Deyss.




_________________
Game over. Try again...

Abattre, rester,
Se battre, lutter.
Tout dans la solitude,
La peur et le péché,
Et ne jamais pleurer...




Dernière édition par Ginger Edisson le Mar 28 Sep - 17:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nostalgie [L]   Dim 26 Sep - 17:28

" C'est gentil de ta part... Tu as raison, il faut que je me ressaisisse. Les gens du District cinq comptent sur nous, nous devons nous battre dès maintenant. "

Deyss ne put s'empêcher de sourire en voyant que la jeune fille en face faisait pareil. Il avait gagné, il avait su faire naître un sourire, un espoir sur les lèvres de la jeune demoiselle en face de lui. Même si les chances de défaites sont de 23/24, la vingt-quatrième, elle, était l'option gagnante. Et pour y arriver, il fallait être fort, et pas seulement physiquement, mais mentalement aussi. Et la force mental était l'un des points forts de Deyss! Ne jamais se laisser abattre même lorsque la situation semble littéralement désespérée.

Deyss regarda Ginger dans les yeux. Elle avait de jolis yeux, la demoiselle! Le jeune homme la regarda encore, l'observa, comme pour percer à jour tout ses secrets... Bien qu'il en était incapable... Comment pourrait-il deviner si elle aime le chocolat rien qu'en regardant ses yeux, par exemple? C'est alors que, sortant de ces pensées aussi abracadabrantes furent-elle, Deyss se demanda quel était l'age de la jeune femme devant lui...


"Excuse moi de te poser une telle question, mais j'aurais voulu savoir quel age tu avais, si ça te dérange pas..."

Deyss fit un grand sourire à Ginger, le genre de sourire innocent, enfantin et sincère, le genre de sourire curieux et espiègle, qui demande et attend. Mais le sourire fut vite brisé par l'approche d'une fourchette pleine de nourriture que le jeune homme s'empressa d'engouffrer. Contrairement à Ginger, il n'avait pas encore termné de manger, lui...

[J'évite de poser trop de questions d'un coup... xD]
Revenir en haut Aller en bas
Ginger Edisson
Femme
avatar

Féminin Taureau Rat
Messages : 415

Feuille de personnage
Âge: 16
Tribut: District Cinq

MessageSujet: Re: Nostalgie [L]   Mar 28 Sep - 17:53

Je le regarde, il me regarde... Il a des yeux d'une drôle de couleur. Très pâle, très rare. J'hésite entre gris, bleu et vert. Il est probable également que ce soit un mélange de ces trois couleurs. Moi, j'ai les yeux verts, peut-être un petit peu plus pétants que les siens ( je ne peux m'empêcher de les comparer, même si c'est totalement hors-sujet ).

A quoi pense-t-il ? Je n'en sais rien. Puis, il ouvre la bouche et me dit :


"Excuse moi de te poser une telle question, mais j'aurais voulu savoir quel âge tu avais, si ça te dérange pas..."

D'accord, l'âge est le cadet de mes soucis lorsque que je m'apprête à entrer dans une arène où l'on prévoit de me faire souffrir, de me faire voir des gens mourir, du sang, me faire crever de faim, de soif, etc... Mais bon, il est vrai que l'on puisse s'intéresser à l'âge d'une personne, sans compter que moi, je suis jeune, et je vais peut-être mourir.

Mon sourire ne s'efface pas. Discuter avec Deyss me fait oublier un peu ma famille, et je me sens mieux, presque en sécurité. D'un côté, cela me fait plaisir qu'il soit venu s'asseoir à ma table. Alors, je réponds à sa question :

" J'ai seize ans. Argh, il y avait encore deux ans à attendre pour que je ne sois plus sélectionnable pour les Jeux. Il fallait que je me fasse tirer au sort cette année ! " Je plaisante. " Et toi, quel âge as-tu ? "

Simple curiosité de ma part de lui demander son âge. A vu d'oeil, il en fait à peu près le même que moi, peut-être même un peu plus. Je me trompes peut-être, mais rien ne coûte de demander. Après-tout, c'est aussi naturel chez moi de renvoyer la question à quelqu'un. N'est-ce pas comme cela, après tout, qu'on fait connaissance ? Si bien sûr.

Je le regarde qui mange. Je me rends soudainement compte que ça doit faire vingt-quatres bonnes heures que je n'ai rien avalé. L'appetit commence à venir. Je me rends soudainement compte que j'ai perdu un peu de force. Alors, je me mets à manger lentement une tranche de jambon, tout en regardant Deyss.

_________________
Game over. Try again...

Abattre, rester,
Se battre, lutter.
Tout dans la solitude,
La peur et le péché,
Et ne jamais pleurer...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nostalgie [L]   Jeu 7 Oct - 19:48

Ainsi, elle n'avait que seize ans... Enfin, que... Il y avait bien plus jeune qu'elle aux hunger games... Et puis, Deyss n'avait jamais qu'un an de plus, en fait. Dix-sept ans... Toutes ces années ou Deyss s'était entrainé dans le but de ne pas participer aux jeux... Logique, n'est-ce pas? Non, en réalité, le but de Deyss était d'être prêt à affronter ses adversaires à forces égales, et prouver qu'un tribut qui, à la base, n'était pas formé pour gagner, pourrais gagner! La pensée de Deyss revint à la jeune fille en face de lui, à présent en train de manger. Quel appétit!

"Seize ans? J'en ai dix-sept! Dis toi qu'il ne me restait plus qu'un an avant la liberté, en ce qui me concerne! Mais j'ai plus d'un tour dans mon sac, ils vont voir ce qu'ils vont voir! Et puis, tu sera là pour m'aider hein? A deux, on va faire un malheur!"

Deyss lança un regard complice à la jeune fille avant de rire doucement et sincèrement. Il était content d'avoir pu ramener la discussion à la rigolade, c'était bien mieux pour le moral, quoiqu'il arrive. Puis une idée folle vint à l'esprit de Deyss... Et si on changeais complètement de sujet? Ne plus parler des jeux, parler de la vie de tout les jours, rappeler de bons souvenirs, ce genre de choses... Et quels plus bons souvenirs que les souvenirs amoureux?

"Dis-moi, t'as un petit ami? Ou bien tu en as eu un? Je suis curieux!"

Deyss lança à ce moment là un regard moqueur et sa bouche se fendit d'un sourire sournois, comme s'il venait de lancer une attaque dans le dos! Il parait que les filles deviennent toutes rouges dès que l'on aborde le sujet de l'amour... Bien entendu, ce n'étaient que des rumeurs, Deyss n'avait pas eu beaucoup d'amis au district, et encore moins des filles, malheureusement!

[Ca me ferais marrer que Deyss et Ginger finissent ensemble, juste pour rendre Feps jalouse! xD Qui est ma copine irl, je le rappelle xD Nan, j'rigole Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Ginger Edisson
Femme
avatar

Féminin Taureau Rat
Messages : 415

Feuille de personnage
Âge: 16
Tribut: District Cinq

MessageSujet: Re: Nostalgie [L]   Ven 8 Oct - 16:20

[ T'en fait pas, Feps à pas à s'en faire pour ça, c'est du RP, pas l'irl xD je répondrai dans le week-end ou dans la semaine, peut-être dimanche. Pareil que toi, j'ai pas trop d'inspi ce soir sans compter que je suis vachement en colère contre certaines personnes de mon entourage, ce qui ne m'aide pas à trouver le courage d'écrire... ]

_________________
Game over. Try again...

Abattre, rester,
Se battre, lutter.
Tout dans la solitude,
La peur et le péché,
Et ne jamais pleurer...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nostalgie [L]   Ven 8 Oct - 16:49

Je venais de quittez la salle d'entrainement depuis quinze minutes. Lorsque j'étais montée dans l'ascenseur, je ne savais pas sur quel bouton appuyer, alors j'ai essayé tous les boutons, ou presque. Au bout de dix minutes, j'ai enfin trouvé. J'avais faim, mais pas envie de me retrouver parmis ceux qui me tueront. Malheureusement, lorsque j'arrivais, les tables étaient déjà toutes occupées. Rapidement, j'ai comptés 7 tables. Encore une manoeuvre du Capitole pour que les tributs se rapprochent pour mieux s'entretuer. Bref, toutes les tables étaient occupées, avec au moins deux personnes. Les tributs occupaient deux tables entières, et de toute façon, je n'avais aucune envie de sympathiser avec eux.

Bon, en premier, avant de chercher une table, aller chercher à manger. Je n'avais jamais vu autant de nourriture réunie. Je me décidait pour ce qui me semblait un blanc de poulet, avec une sauce aux champigons. Puis, pur accompagner des petites pommes de terres carrées, que je trouvaient très originales (Quelle idée de faire des pommes de terres carrées?). J'arrosais le tout d'asaisonnement divers et variés. Alors, je me résignait à choisir une table. Je regardais vaguement les tables, regardant plus le nombre que les personnes. Une table de 4, une de 3, une de 2 puis une autre de 4 et enfin une de 2. Vingt trois,j'étais la dernière. Bon, je ne voulais pas me mêler à trop de monde donc une table de deux. Une table avec deux garçon, qui devaient avoir dans les 15/16 ans ou une fille et un garçon un peu plus âgés?

Je me décidait pour la deuxième. Une fille vallait mieux qu'un garçon pour parler. Quoi que, je n'avais pas envie de parler. Donc, je m'avance vers cette table et pose doucement mon plateau. Les deux autres tributs me regardent ou plutot me dévisagent. Je suis sûre que je dérange. Je le sais parce qu'ils ont arrêté de parler. Il semble me souvenir qu'il viennent du District 5, tous les deux.

J'ai l'impression de ne pas avoir parler depuis plus d'un an. Je tente une phrase.


-Euhm... Bonjour? Je... Je peux m'asseoir? Toutes les autres tables sont déjà occupées...

J'étais sûre de déranger, et je n'avais pas envie d'avoir de contact avec d'autres tributs. Si ça se trouve, ce seront même eux qui me tueront. Cette idée me fis frissonner, et j'entâma mon assiette.

[HS : Malheur Ginger, j'avais pas vu que t'avais poster >.< Je pense que ça peux passer même si tu édite(ou alors poste après moi...)]

Edit by Deyss: j'avais du mal à lire, c'était trop piti, alors j'ai changé la police... ^^' J'ai aussi changé la couleur, parce que c'était la même que le fond... -_-'
Revenir en haut Aller en bas
Feps Kedzal
Homme
avatar

Féminin Sagittaire Coq
Messages : 879

Feuille de personnage
Âge: 17
Tribut: District Quatre

MessageSujet: Re: Nostalgie [L]   Ven 8 Oct - 18:04

[Deyss! Ginger! Malheur sur vous! >.< Je sais que ça reste du RP bien entendu, je ne suis pas jalouse à se point... ... au secour! Plus sérieusement, je ne pense pas être capable de lui faire une crise de jalousie pour ça xD Vous avez ma bénédiction! tout seul Bref, je dois filer donc mon intervention ne devrait pas s'allonger plus que ça. Aïlee: Ginger est modo, elle peut donc éditer son post sans probléme (je pense...)]

Edit by Deyss: Si, tu peux être aussi jalouse! T'es bien jalouse de mon coussin et aussi de mon meilleur pote! oO Non mais >< XD

_________________
You can have anything you want
BUT YOU BETTER NOT TAKE IT FROM ME
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-hungergames.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nostalgie [L]   Ven 8 Oct - 20:15

[Je laisse Ginger répondre! Logique en même temps... Elle doit d'abord répondre à mes questions! é.è]
Revenir en haut Aller en bas
Ginger Edisson
Femme
avatar

Féminin Taureau Rat
Messages : 415

Feuille de personnage
Âge: 16
Tribut: District Cinq

MessageSujet: Re: Nostalgie [L]   Dim 31 Oct - 14:45

Je commence à manger comme une goulue. Je me rend ompte seulement maintenant que mon estomac poussait des sortes de cris affamés désespérés... Enfin, je vais pouvoir le calmer un petit peu. J'avale mon assiette de carotte et entame ma tranche de jambon. Pendnt ce temps, Deyss me dit :

"Seize ans? J'en ai dix-sept! Dis toi qu'il ne me restait plus qu'un an avant la liberté, en ce qui me concerne! Mais j'ai plus d'un tour dans mon sac, ils vont voir ce qu'ils vont voir! Et puis, tu sera là pour m'aider hein? A deux, on va faire un malheur!"

Il est vrai qu'il ne restait à Deyss qu'un an avant d'être enfin débarassé des Jeux. Cela me semble vraiment tragique et idiot de se faire tirer au sort si près de la fin ! Il n'y est pour rien, bien évidement, il n'avait que très peu de chance parmi mille ou deux mille... Comme moi. Mais il a fallu que cela tombe sur nous.

Je repense à la fin de sa minie-tirade. En gros, c'est une proposition d'alliance. Ce jeune homme m'a l'air fiable, je m'entends bien avec lui, il est intelligent, il est sympa... Pourquoi refuser ? Pour une fois que je ne suis pas sur la défenssive... Puis, je préfère accorder une confiance solide à quelqu'un de mon disctrict, de chez moi, plutôt qu'à quelqu'un d'autre dans cette salle. Je hoche donc la tête en souriant, afin de lui montrer que oui je serai bien là pour l'aider et que oui nous allons faire un malheur !


"Dis-moi, t'as un petit ami? Ou bien tu en as eu un? Je suis curieux!"

Je relève la tête et ouvre de grands yeux. C'est la seule question à laquelle je ne m'attendais en aucun cas. Je fixe Deyss. Je me sens gênée. C'est alors que je me rappelle quelques amours que j'ai eu en maternelle, puis en primaire. Depuis au moins 4 ans, je ne m'intéresse plus vraiment à l'amour, ayant pour pricipales occupations le travail à la maison, mes frères et soeurs et quelques techniques pour ramener un peu plus à manger à la maison le soir, histoire de compléter un peu les repas. Je réponds donc en bafouillant :

" Euh... Et bien... Comme tout le monde, j'ai eu quelques petites histoires d'amour à l'école, quand j'étais petite... Mais rien de bien sérieux... et toi ? "

C'est alors qu'une jeune fille ayant l'air un peu plus jeune que moi pose son plateau sur la table et nous demande :

" Euhm... Bonjour? Je... Je peux m'asseoir? Toutes les autres tables sont déjà occupées... "





_________________
Game over. Try again...

Abattre, rester,
Se battre, lutter.
Tout dans la solitude,
La peur et le péché,
Et ne jamais pleurer...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nostalgie [L]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nostalgie [L]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VIDEO Historique , ha la nostalgie.
» Nostalgie et Air de Chanson.. ~ [ Terminé ]
» Nostalgie et amitié... ( Tournade d'Azur)
» Souvenirs, nostalgie, tristesse et retrouvailles [Justin]
» Nostalgie quand tu reviens | Libre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hunger Games :: Centre d'entrainement :: Salle à manger commune-
Sauter vers: